LBM – J21 : CANNES vient imposer sa loi à FRÉJUS (3-1)  

Le président ALEXANDRE BONNARD voulait que ce derby retour entre Cannois et Fréjusiens, entre le leader et celui qui était alors 3e, soit avant tout une fête ! L’objectif aura été atteint sur ce point avec trois sets de haute volée ravissant le millier de spectateurs ayant rempli les travées de Sainte-Croix. Y compris une cinquantaine de Cannois qui, eux, en revanche, ne seront sans doute pas qualifiés pour les playoffs du meilleur public, au regard d’une partie d’entre eux qui n’ont pas forcément l’alcool intelligent.
Dommage car leurs joueurs, eux, auront offert une prestation de leader – qui n’avaient donc pas besoin de certains coups de pouce du corps arbitral – pour affirmer talent et ambitions, qui leur vaudront peut-être, au terme des playoffs, de regagner l’élite du volley hexagonal comme le souhaite leur richissime propriétaire australien.

JOAO NOLETO aura servi 12 fois d’affilée (avec trois aces au passage) au cœur du 4e set, et 13 points de rang pour Cannes qui scelle définitivement le sort de ce derby

Trois sets de haut volley

Pour autant, comme au match aller, « il y avait moyen » comme en attestera le capitaine fréjusien SOANÉ FALAFALA, à coup sûr MVP fréjusien à défaut de l’être officiellement à l’issue de cette 21e journée. Un titre qui reviendra finalement et de manière tout à fait logique à l’attaquant brésilien JOAO NOLETO (27 pts, dont 10 dans le set inaugural)… tout comme au match aller au passage.

Aux forceps, malgré un GUILLAUME RESPAUT qui, de son propre aveu, « et après avoir vécu une semaine compliquée » aura abordé cette rencontre « pas mal stressé, c’est vrai, mais après, les conseils de “Jé“ (JÉRÔME CLÈRE, son cousin, Ndlr) m’ont beaucoup aidé et ç’a été de mieux en mieux », le FRÉJUS VAR VOLLEY saura mettre la pression sur les gars d’en face, à la faveur d’une bonne mise en jeu, d’un block présent (fut-ce par intermittence, mais ceux de CLÈRE et SOLDNER à suivre donnèrent un premier breake aux varois à 14-11) pour empocher cette manche initiale sur un ace de WILLIAM NACK-MINYEM (26-24).

Set #3 : bien évidemment décisif !

À l’évidence touchés dans leur orgueil (avec un nouveau set perdu faisant suite aux trois de la semaine passée devant Rennes), les Cannois haussèrent leur niveau de jeu, revenant rapidement à) égalité dans un 2e set où leurs hôtes auront toujours été à la traîne (20-25).

Autant en récep’ qu’en défense, SOANE FALAFALA aura tenu la baraque fréjusienne à bout de bras. Mais ç’aura été insuffisant au final…

Comme bien souvent, on s’en doutait, la 3e manche allait s’avérer décisive. Les deux équipes se rendaient coup pour coup – jamais plus de deux points d’écart en faveur de l’un ou l’autre des protagonistes jusqu’à 16-17) avec, au passage, deux rallyes de très haut niveau, le premier revenant aux visiteurs à 4-6, le second aux locaux quatre points plus tard, à 7-7.
À 16-19, une erreur de LUCA CARDONA (pointu suppléant de l’habituel titulaire, RONALD JIMENEZ, l’un des deux absents de marque côté Dragons, l’autre étant l’attaquant ukrainien OLEKSIY KLYAMAR) et un block de LUCAS SOLDNER ramenèrent les Fréjusiens à une longueur (18-19). Un temps mort cannois et deux attaques gagnantes de JEAN-PHILIPPE SOL et JOSHUA MARTY plus tard, Fréjus avait recollé à 20 partout.
Une erreur de main bizarroïde sifflée contre GUILLAUME RESPAUT – l’arbitre de chaise admettra lui-même avoir été dur sur ce coup de sifflet – donnera le 21e point aux Maralpins. Non que cela eut été décisif au final mais nul ne peut non plus écarter le fait que cela aura certainement eu des conséquences (tout comme cela avait été le cas en fin de 1ère manche à l’aller). Toujours est-il que quelques minutes plus tard, après une dernière égalité à 23, deux contres de SAMUEL COHEN donnaient le set aux joueurs de la Croisette (25-23).

Un 13-0 auquel on ne veut pas croire !

On ne le savait pas encore, mais on s’en doutait : ce 3e set, gagné par les uns et, par voie de conséquence, perdu par les autres, était LE tournant du match. La 4e manche allait le confirmer, les Fréjusiens, lancés par SOL (un block, un ace) menant encore 5-2 avant… que la lumière ne s’éteigne. Une attaque de MARTY out donnait le service à NOLETO… qui allait en enchaîner la bagatelle de douze de rang (avec trois aces au passage) pour un 13-0 qui scellait bien évidemment le sort du match.

Stressé pour son “arrivée“ en tant que joker médical, GUILLAUME RESPAUT a finalement tenu son rôle au côté de son cousin, JERÔME CLERE

Sans leurs fers de lance habituels – CLÈRE et SOLDNER hors du coup dans cette ultime période, NACK-MINYEM à peine mieux –, souvent décisifs ces dernières semaines, les Varois sombraient corps et biens, les FALAFALA, MARTY et SOL ne faisant que retarder l’échéance : 6-18, puis 11-19 ou encore 16-23. Les deux derniers points étaient signés des centraux BIGLINO et WEIR pour entériner le score à 25-16 et 3-1 ! « Notre plan était de bien servir et de limiter le rôle des centraux, rappelait après coup Cap’tain FALAFALA. On n’a pas trop mal réussi jusqu’à cette égalité à 23 dans le 3e set. Oui, je suis un peu frustré au final, parce qu’on n’a pas su gérer ce money-time. On prend cette manche, on marque au moins un point… Après, le 4e set, on oublie. »

Tout se jouera samedi prochain

Une défaite qui s’apparente pour le club varois à la très mauvaise opération du jour (si l’on excepte le revers de Martigues devant France Avenir) au regard des autres résultats de la soirée. Fréjus voit ainsi Cambrai (34 pts) passer devant au classement (33 pts pour le FVV), Royan et Saint-Quentin revenir talonner à une toute petite unité (32 pts). Qu’on se le dise, la toute dernière journée de la saison régulière – samedi prochain, 9 mars – sera pour le moins anxiogène…

Il avait mis les petits plats dans les grands. Bernard Santos, de BERSAN IMMOBILIER, aurait préféré remettre le trophée de MVP à un Fréjusien, mais c’est bel et bien le Cannois JOAO NOLETO qui aura enlevé cette récompense

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media

Les plus populaires

Get The Latest Updates

Subscribe To Our Weekly Newsletter

No spam, notifications only about new products, updates.

Categories

Fréjus Var Volley

Sur le même sujet