Le président ALEXANDRE BONNARD fait le point avant le choc contre Cannes : « Que ce match soit une fête ! »

Plus que deux rencontres et l’on bouclera la première phase de cette campagne 2023-2024. Pour le FRÉJUS VAR VOLLEY, cela signifie la réception de l’AS CANNES ce premier samedi de mars (20h à Sainte-Croix), ultime match à domicile, et un dernier déplacement au cœur de la Bretagne, dans l’antre (du peut-être futur relégué) RENNES EC. L’occasion de faire un (premier) retour sur cette saison régulière avec le président ALEXANDRE BONNARD, sans oublier les playoffs à venir.

ALEXANDRE, la saison régulière se termine (à domicile) face au voisin cannois ce samedi. Qu’attendez-vous de ce match ?

« Que ce soit avant tout une belle fête. Jouer Cannes, c’est toujours particulier. Autant aujourd’hui que ça l’était par le passé. L’impatience est grande, la salle devrait être pleine d’autant que les derniers rendez-vous ont attiré toujours plus de public. Et puis, ce serait bien de conserver notre quasi-invincibilité à Sainte-Croix puisque seul Ajaccio est venu s’imposer ici, et c’était le tout premier rendez-vous à domicile. Ça serait un bon signe à envoyer avant les playoffs.

ALEXANDRE BONNARD, OLIVIER CONTE et celui qui a présidé aux commandes de l’AMSLF Volley, ERIC CHASSAGNARD : trois hommes qui auront compté dans l’histoire du volley dans la cité romaine

D’autant que les deux adversaires du jour restent sur un revers (en Corse pour Fréjus, plus surprenant au Palais des Victoires face à la lanterne rouge rennaise pour les Dragons)…

Après, il faut peut-être aussi un peu relativiser les choses. Nous en tout cas, comme l’a dit LOÏC (GEILER, Ndlr) la semaine dernière, avons déjà switché vers les playoffs avec une charge de travail physique plus intense… Cannes aussi peut-être, en laissant moins de temps aux titulaires habituels.

Un sentiment de revanche se fait-il jour également après un match aller qui aurait tourner tout autrement (défaite 0-3 à 24, 23, 22) ?

Il est certain que le score au premier abord paraît sec et sévère au regard du match. Il n’est en tout cas pas représentatif. Il y a donc un peu de frustration née de cette rencontre où il ne nous avait pas manqué grand-chose. Mais battre Cannes nous permettrait sans doute d’assurer une place dans les quatre, synonyme d’avantage du terrain en quarts de finale. Je voudrais éviter que tout ne se joue sur le dernier match à Rennes…

Le volley, cela peut être de formidables émotions pour le prés’, mais aussi parfois d’énormes déceptions, comme ci-dessus lors du dernier match de la saison régulière 2022-2023 à Martigues où Fréjus jouait sa place en playoffs

Fréjus est certain de retrouver les playoffs après le raté de l’an dernier. Avec l’ambition de se qualifier pour la première fois (pour la nouvelle entité, Fréjus Var Volley, Ndlr) en demi-finale. C’est l’objectif n’est-ce-pas ?

La saison passée, je l’ai vite oubliée. On est rapidement passé à autre chose. Là on est dans le présent, avec une belle première partie de saison. Il y a eu certes 2-3 faux-pas, mais qui n’en a pas fait dans une poule qui se révèle très homogène. Il n’y a vraiment pas une équipe ridicule. Là, l’équipe est belle, prête à se battre… L’objectif n’est pas uniquement les quarts de finale, c’est d’aller plus loin… mais on n’y est pas encore, même si on abordera cette nouvelle compétition sereinement.

Pour le président ALEXANDRE BONNARD et WILLIAM NACK-MINYEM (en haut à l’aller dans la salle cannoise), ce match retour contre les Dragons se gagnera aussi avec le public et les supporters attendus nombreux à Sainte-Croix !!!

À partir de là, une place dans les quatre qui garantit l’avantage du terrain est essentiel ?

Oui, plus encore si on finit 4e. 4 ou 5, ce sera le même adversaire de toute façon. Mais l’avantage du terrain, enfin plus exactement la possibilité de jouer un 5e match potentiellement décisif à domicile, apparaît primordial en effet. Si c’est Royan, Saint-Quentin ou encore Cambrai, il vaut mieux jouer le match #5 à Sainte-Croix, avec notre public derrière nous, qui nous a montré qu’il pouvait être le 7e homme, ou le 8e en comptant le libero…

À propos de libero, où en est-on du potentiel retour de GUILLAUME RESPAUT pour suppléer l’absence de JELLE RIBBENS qui, rappelons-le, s’est occasionné une double fracture tibia-péroné il y a une dizaine de jours ?

À l’heure où l’on se parle (ce jeudi 29 février, à la mi-journée, Ndlr), c’est en bonne voie mais l’on demeure dans l’attente des derniers papiers qui officialiseront sa qualification pour jouer Cannes samedi. On attend… Mais on a bon espoir… »

A l’heure de cet entretien ce jeudi midi, l’officialisation de la qualification de GUILLAUME RESPAUT (ici sous les couleurs nationales lors du tournoi WEVZA U18 en janvier) n’était pas acquise. Reste à espérer que les instances auront eu le temps de délivrer cette qualif’ avant le match contre Cannes…

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media

Les plus populaires

Get The Latest Updates

Subscribe To Our Weekly Newsletter

No spam, notifications only about new products, updates.

Categories

Fréjus Var Volley

Sur le même sujet