LBM J19 – Fréjus (sans Ribbens) attend Nancy (sans De Melo) : gagner pour Jelle !!! 

Après le difficile mais magnifique succès (3-1) devant ATTIÉ, ROULLEAU et leurs partenaires samedi dernier, les volleyeurs fréjusiens veulent profiter d’un second match d’affilée dans leur salle face au GRAND NANCY VOLLEY-BALL pour enchaîner une autre victoire et prendre le max de points au classement.
On en parlait la semaine dernière avant la réception de Martigues – a fortiori après le revers à FRANCE AVENIR –, on l’a répété dans notre retour en milieu de semaine en faisant le point à quatre journées de la fin de saison régulière, le club varois avait devant lui une formidable occasion de faire le gap avec ses poursuivants dans le but d’aller, sinon verrouiller, du moins prendre une grosse option sur la 3e marche du podium.
Car aujourd’hui, à J-4 du terme de cette première phase de compétition, l’on ne parle même plus de playoffs, on entend simplement aller chercher la meilleure place possible pour jouer un vrai rôle sur cette dernière partie et, notamment, enfin espérer passer les quarts de finale.

Le passeur congolais RÊCHE MIZINGOU, MVP du dernier match des Nancéiens la semaine dernière devant FRANCE AVENIR (© Facebook Grand Nancy)

Huit défaites, la faute à “Pépète“ ?

Un futur qui se prépare dès aujourd’hui, ou demain plutôt, face aux Nancéiens, dont on se souvient qu’ils avaient joué un bien vilain tour aux Fréjusiens en décembre dernier, mettant fin d’un côté à une série lorraine de huit revers de rang (en neuf sorties, six à 0-3 et après la victoire inaugurale à France Avenir), de l’autre aux six victoires de rang des Varois, cinq en championnat et la 6e en Coupe de France face à… Nancy !
Le début de championnat manqué avait d’ailleurs valu sa place à ÉRIC NGAPETH, l’entraîneur emblématique, contraint de quitter son poste après la moitié seulement du contrat quinquennal signé à l’été 2021 ! Remplacé par l’ancien entraîneur de l’ASU Lyon et auparavant adjoint de “Pépète“, le Franco-serbe NIKOLA BORCIC. Lequel optimisait son arrivée par cette victoire assez inattendue contre Fréjus (3-1).

Le GNVB regarde plus derrière que devant

Depuis cette date, le GNVB a signé trois victoires en huit journées, un faible score certes mais qui lui a fait quitter la dernière place laissée aux Rennais non sans que les deux clubs ne présentent le même bilan (5 victoires, 13 défaites) mais à 5 matches à 3 points pour Nancy contre “seulement“ 3 au REC, nonobstant deux points de pénalité infligés aux Bretons. D’où ce débours comptable de six longueurs pour Rennes, non sans que le club du grand Est n’ait également vu les espoirs fédéraux de FA 2024 lui passer devant au classement.
Le maintien devrait donc sourire aux Nancéiens – qui plus est avec un calendrier plus favorable – mais les playoffs en revanche semblent hors d’atteinte.

Le GNVB a perdu gros, très gros avec la blessure (rupture des croisés du genou gauche) de son pointu et meilleur marqueur du championnat, le Brésilien RODRIGO DE MELO

Patak toujours patraque,
fin de saison pour De Melo

Pas question néanmoins de prendre les Lorrains à la légère (« comme au match aller », concédait il y a peu bien volontiers JELLE RIBBENS), d’autant que Borcic enfin obtenu le joker médical du Slovaque Matej Patak, blessé en avant-saison (kyste à l’arrière d’un genou après sa longue indisponibilité l’an passé du fait d’une fracture du métatarse). Le Brésilien Fernando Pires a en effet débarqué en ce début 2024 en provenance des émirats Arabes Unis où il avait débuté la saison.

Après deux saisons quasi blanches et gâchées par de graves blessures,
l’attaquant slovaque MATEJ PATAK voit peut-être enfin la sortie du tunnel,
lui qui a repris devant les Espoirs fédéraux (© Facebook Grand Nancy)

Pires s’est rapidement adapté au jeu lorrain et Borcic a eu la bonne surprise de voir son attaquant slovaque retrouver les parquets le week-end dernier devant France Avenir (3-1). Seule ombre au tableau, la grave blessure du pointu Rodrigo de Melo, sorti lors du 3e set samedi dernier et dont l’on a appris ce jeudi la fin de saison prématurée (rupture des ligaments croisés). Une sacrée perte pour Nancy, puisque le Brésilien, qui sera opéré en début de semaine prochaine, n’était rien d’autre que le meilleur marqueur actuel de la division, avec notamment trois perfs à 32, 33 ou encore 36 points depuis début janvier.
Voilà qui va contraindre le coach lorrain à repenser son système et, certainement, à positionner Fernando Pires à la pointe, le jeune (21 ans) Titouan Assani-Vignau, arrivé du CFC des Spacers de Toulouse l’été dernier apparaissant encore un peu tendre.

À quel poste jouer SOANÉ FALAFALA ce samedi contre Nancy, lui qui est susceptible d’occuper le rôle de libero comme il l’a parfois fait par le passé ? Une option qui contraindrait cependant LOÏC GEILER à se passer de son capitaine en attaque…

Fréjus sans son libero

Nancy ne se présentera donc pas avec son roster au complet, ce qui ne lui est arrivé qu’une seule fois cette saison, c’était il y a huit jours. À l’instar d’un hôte fréjusien qui doit depuis mercredi faire face lui aussi à une grave blessure, celle (fracture tibia-péroné) de son libero, JELLE RIBBENS, MVP face à Martigues (*).
Quoi qu’il en soit, avec le couteau suisse “FALA“, avec le jeune MALCO GHIO, voire avec un potentiel retour de GUILLAUME RESPAUT, Fréjus dispose de quelques options au poste. LOÏC GEILER et ses troupes n’ont de toute façon d’autre alternative qu’aller chercher un 12e succès cette saison, lui permettant d’égaler sa meilleure campagne (2021-2022) depuis son retour en LBM… avant de faire mieux !

_________________________________________________________________________________________

(*) JELLE RIBBENS, a été opéré jeudi de sa double (mauvaise) fracture tibia-péroné, survenue la veille lors d’une banale chute. Joint ce vendredi sur son lit d’hôpital, le libero international belge de Fréjus fait contre mauvaise fortune bon cœur néanmoins. « Je suis la star aujourd’hui », commence-t-il, allusion étant faite ici aux nombreux messages de soutien qu’il n’a pas manqué de recevoir. Poursuivant, « c’est un véritable cauchemar, je ne voulais pas y croire », d’autant qu’après son retour en sélection l’été dernier, Jelle avait déjà été contraint de s’arrêter manquant le TQO car opéré d’un bout de ménisque cassé. « Je commençais vraiment à retrouver mon niveau et j’étais en confiance », témoigne-t-il encore, pour preuve son titre de MVP la semaine dernière devant Martigues.
Aujourd’hui, il le sait, « la saison est terminée ». Avant d’assurer, « mais je reviendrai plus fort encore ». C’est effectivement tout le mal qu’on lui souhaite, tout autant que ses partenaires, choqués, et qui voudront certainement gagner et lui dédier cette victoire.

C’est une très mauvaise nouvelle qui est tombée ce mercredi avec la double fracture (tibia-péroné) du libero international belge, MVP devant Martigues, JELLE RIBBENS

_________________________________________________________________________________________

LIGUE B MASCULINE (J19) :
FRÉJUS VAR VOLLEY vs GRAND NANCY VOLLEY-BALL

Samedi 17 février, 20h, salle Sainte-Croix – Entrée : 5 € (tribune basse) – Place VIP : 30 € (tribune du haut + buffet froid) – Gratuit -12 ans et membres du club (présentation licence) – Buvette et snack sur place

FRÉJUS VAR VOLLEY

1. Malco GHIO BOUDIN – libero (19 ans, 1,78 m) – CFC
2. Lucas SOLDNER – passeur (24 ans, 1,87 m)
3. Corentin SUC – passeur (29 ans, 1,84 m)
4. Jelle RIBBENS (Belgique) – libero (31 ans, 1,85 m) – blessé (fracture tibia-péroné)
6. Soané-Patita FALAFALA – RA (31 ans, 1,98 m)
7. Wyllan ANNICETTE – pointu (23 ans, 1,94 m)
10. Joshua MARTY – pointu (21 ans, 2,00 m)
11. William NYACK-MINYEM – central (22 ans, 1,99 m) – CFC
12. Jérôme CLÈRE – RA (33 ans, 1,95 m)
14. Timothé BONNEL – RA/central (18 ans, 1,95 m) – CFC
15. Jean-Philippe SOL – central (38 ans, 1,98 m)
17. Atvars OZOLINS (Lettonie) – RA (25 ans, 1,96 m)
18. Romain BRÉGENT – central (22 ans, 1,99 m) – CFC
19. Théo DELBE – central/pointu (19 ans, 1,96 m) – CFC

Entraîneur : Loïc GEILER (39 ans)

GRAND NANCY VOLLEY-BALL

1. Horacio D’ALMEIDA – central (35 ans, 2,00 m)
2. Tomas KRISKO (Slovaquie) – RA (35 ans, 2,02 m)
3. Lévy COMBETTE – central (23 ans, 2,00 m)
4. Yaël BRINKERT – RA (20 ans, 1,84 m) – CFC
5. Tanéo URNAUT – RA (22 ans, 1,91 m) – CFC
6. Ricardo PERINI DE AVIZ (Brésil) – passeur (40 ans, 1,88 m)
8. Titouan ASSANI-VIGNAU – pointu (21 ans, 1,94 m) – CFC
9. Fernando PEREZ (Brésil) – RA/pointu (25 ans, 1,96 m)
11. Gaston FERNANDEZ (Argentine) – central (25 ans, 2,05 m)
12. Matej PATAK (Slovaquie) – RA (33 ans, 1,97 m)
13. Rodrigo DE MELO (Brésil) – pointu (27 ans, 1,96 m) – blessé (ligaments croisés)
15. Walid BACCOUR – passeur (20 ans, 2,00 m) – CFC
16. Hugo FOUILLADE – libero (23 ans, 1,78 m)
18. Rêche MIZINGOU (Rép. Du Congo)- passeur (26 ans, 1,90 m)
19. Jean-Baptiste IMBERT – central (19 ans, 1,99 m) – CFC
20. Paul-Henry BLON COUTTET – RA (18 ans, 1,83 m) – CFC

Entraîneur : Nikola BORCIC (53 ans)

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media

Les plus populaires

Get The Latest Updates

Subscribe To Our Weekly Newsletter

No spam, notifications only about new products, updates.

Categories

Fréjus Var Volley

Sur le même sujet