LBM – J14 ce samedi 13 janvier, 20h, à Sainte-Croix : contre Reims… comme contre Royan

Après le ROYAN ATLANTIQUE VB, en ouverture d’année il y a dix jours, c’est un autre visiteur inédit à Sainte-Croix à ce niveau de compétition qui débarque ce samedi dans l’antre fréjusienne pour le compte de la 14e journée de Ligue B, j’ai nommé le REIMS VOLLEY 51.

Royan vainqueur à Reims : le monde à l’envers

Une équipe rémoise, promue tout comme son homologue charentaise, et qui se défend tout aussi bien, voire un peu mieux même à la simple lecture du classement avant cette 14e levée. Pour autant, si le club marnais occupe la 4e place (19 pts, avec un équilibre en terme de victoires et de défaites), quatre rangs et deux longueurs devant le RAVB (17 pts, 6 succès et un revers de plus au compteur), c’est bel et bien Royan, avec 30 points de son pointu tunisien Yassine Abdelhedi, qui a créé la surprise samedi dernier en venant s’imposer en Champagne ! Un succès d’autant plus inattendu que Reims était invaincu “at home“ et que son adversaire n’avait jusque-là ramener que des défaites de ses déplacements, grappillant un seul set au passage.

JEROME CLERE monte en régime en ce début d’année, en témoignent ses 18 points à Mende qui en ont fait le meilleur marqueur du match côté fréjusien

Cela tend à confirmer l’hégémonie de ce championnat – hors les duettistes cannois et ajaccien qui font le course en tête, et à un degré moindre le relégué cambrésien -, avec un ventre mou de peu ou prou six clubs (Reims, Martigues, Saint-Quentin, Fréjus, Royan et Mende) qui vont se disputer les billets restants pour les play-off. À tout le moins en l’état actuel du classement, c’est-à-dire en tenant compte des pénalités de points infligées par la CACCP et nonobstant les résultats des appels déposés par les clubs concernés.

Mende rend la monnaie de sa pièce à Fréjus

Pour Fréjus en tout cas, après la belle entame d’année face aux Charentais, mais aussi après le revers concédé au bout du bout en terre lozérienne (2-3, 15-17 dans le tie-break non sans avoir une balle de match à 14-13), la réception du club rémois doit avant tout être l’occasion de rebondir.

Cueillis par la furia de Mende dans le set initial, les Azuréens ont su revenir une première fois dans le match. Puis une deuxième fois après avoir de nouveau laissé échapper la 3e manche. Un point positif qu’aura retenu le coach varois au terme de cette rencontre qui, comme au match aller, s’est donc jouée dans le finish du money-time !  

ROMAIN BREGENT s’est remis en selle face à Mende au relais d’un WILLIAM JACK-MINYEM (ci-dessous) impérial en fin d’année passée et encore devant Royan

Attaquer pied au plancher

Autre satisfaction sur ce match en dépit de la défaite finale, le retour au jeu du central ROMAIN BRÉGENT, dans un domaine où la bataille s’annonce costaude, en témoignent les stats retenues lors du match aller (seulement 4 blocks gagnants pour les Fréjusiens).

Une rencontre où José Amet, entraîneur transfuge d’Avignon à l’intersaison, avait pu compter, pour faire la différence,  sur son trio algérien – de son pointu Boudjemaa Ikken (15 pts) à son attaquant Billel Soualem (11 pts), sans oublier le central Amine Oumessad – ou encore le jeune Abdel-Aziz Doumbia (14 pts) qui a déjà pas mal bourlingué en dépit de son jeune âge  – l’international U20 est passé par les Spacers de Toulouse (CFC et Ligue A), avant de rejoindre Saint-Nazaire (en Ligue B avec JEAN-PHILIPPE SOL) et de tenter l’aventure outre-Quiévrain avec le club de Gand (Carrer Volley Gent).
Enfin, on notera dans les rangs champenois la présence d’un ancien de la maison fréjusienne (2015-2016), Quentin Rossard, qui retrouvera pour l’occasion sa ville natale.

Bref, tout comme pour la réception de Royan il y a une dizaine de jours, il faudra aux Fréjusiens attaquer le match le pied au plancher, histoire de, là encore, remettre les choses au point par rapport à leur adversaire du jour, lui aussi large vainqueur à l’aller…

ABDEL-AZIZ DOUMBIA avait été le meilleur marqueur rémois à l’occasion d’un match aller où les Varois n’avaient pas fait montre de leur meilleur visage (© DR – Reims Volley 51)

_________________________________________________________________________________________

LIGUE B MASCULINE (J14) :
FRÉJUS VAR VOLLEY vs REIMS VOLLEY 51

Samedi 13 janvier, 20h, salle Sainte-Croix
Entrée : 5 € (tribune basse) – Place VIP : 30 € (tribune du haut + buffet froid) – Gratuit -12 ans et membres du club (présentation licence) – Buvette et snack sur place

FRÉJUS VAR VOLLEY

1. Malco GHIO – libero (19 ans, 1,78 m)
2. Lucas SOLDNER – passeur (24 ans, 1,87 m)
3. Corentin SUC – passeur (29 ans, 1,84 m)
4. Jelle RIBBENS (Belgique) – libero (31 ans, 1,85 m)
6. Soané FALAFALA – RA (30 ans, 1,98 m)
7. Wyllan ANNICETTE – pointu (23 ans, 1,94 m)
10. Joshua MARTY – pointu (21 ans, 2,00 m)
11. William NYACK-MINYEM – central (23 ans, 1,99 m)
12. Jérôme CLÈRE – RA (33 ans, 1,95 m)
14. Timothé BONNEL – RA/central (18 ans, 1,95 m)
15. Jean-Philippe SOL – central (37 ans, 1,98 m)
17. Atvars OZOLINS (Lettonie) – RA (24 ans, 1,96 m) 
18. Romain BRÉGENT – central (21 ans, 1,99 m)
19. Théo DELBE – central/pointu (19 ans, 1,96 m)

Entraîneur : Loïc GEILER (39 ans)

REIMS VOLLEY 51

1. Boudjemaa IKKEN (Algérie) – pointu (27 ans, 1,97 m)
2. Matthieu SASSE – central (28 ans, 2,00 m)
5. Mathias PIRE – RA (25 ans, 1,90 m)
6. Nikita STEPNOV – RA (25 ans, 1,92 m)
8. Yohann LERAY – central (28 ans, 2,06 m)
9. Quentin ROSSARD – passeur (32 ans, 1,85 m)
10. Nicolas BROCHOT – passeur (28 ans, 1,79 m)
13. Amine OUMESSAD (Algérie) – central (37 ans, 1,98 m)
18. Billel SOUALEM (Algérie) – RA (34 ans, 2,01 m)
19. Yacine LEGRAND – libero (27 ans, 1,70 m)
29. Abdel Aziz DOUMBIA – RA (22 ans, 1,90 m)

Entraîneurs : José AMET (55 ans)

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media

Les plus populaires

Get The Latest Updates

Subscribe To Our Weekly Newsletter

No spam, notifications only about new products, updates.

Categories

Fréjus Var Volley

Sur le même sujet