LBM J9 – France Avenir à Fréjus samedi : le match piège par excellence

Avec 32 points à son compteur personnel, JOSHUA MARTY a logiquement été élu MVP de cette rencontre à Martigues, contribuant au côté de ses partenaires à cette 4e victoire de rang (Photos © DR – Martigues Volley-Ball Facebook)

Au sortir d’une jolie série de quatre victoires de rang en championnat, les Fréjusiens accueilleront en cette fin de semaine, et pour leur dernière rencontre à domicile en 2023 FRANCE AVENIR 2024, “l’Insep“ du volley, où est notamment pensionnaire cette saison un joueur formé dans l’est-Var, GUILLAUME RESPAUT. Un match piège par excellence s’il en est, les joueurs de LOÏC GEILER étant parmi les mieux placés pour s’en souvenir.

Mende sévèrement battu à Jacques-Shaw !

Voici quelques années encore, affronter le CENTRE NATIONAL DE VOLLEY-BALL – son ancienne appellation, avant que les Jeux olympiques ne favorisent cette modification – garantissait presque systématiquement une victoire et trois points dans la besace.

Les quatre journées initiales de la présente campagne paraissaient abonder dans ce sens, les “minots“ – l’équipe est composée pour l’essentiel de joueurs de la génération 2005-2006, nonobstant quelques 2004 et des plus jeunes encore (2007-2008) – ayant concédé 12 sets, pour en enlever un unique face aux Nancéiens.

WILLIAM JACK-MINYEM (#11) est passé par FRANCE AVENIR, et il y était notamment lors de cette fameuse saison 2020-2021 où Fréjus a subi par deux fois la loi de l’équipe héraultaise

Mais depuis, le “club“ basé dans l’Hérault (halle Jacques-Shaw) a poussé Cannes puis Martigues au tie-break, enlevé une manche aux Rennais et, surtout, battu Mende (3-1) à l’occasion de la dernière journée – l’équipe de Jason Haldane encaissant là son 4e revers de rang.

Souvenez-vous, il y a 3 ans…

Et puis, depuis leur accession en Ligue B depuis 2018-2019, les troupes fréjusiennes ont certes dominé les “Languedociens“ à quatre reprises sur les deux premières saisons, mais se sont surtout inclinées à deux reprises sur la seule campagne 2020-2021. Cette saison-là pourtant, Fréjus restait sur deux probants succès… à Martigues déjà (et déjà sur le score de 3-1) puis à Mende (3-2). La confrontation – obligatoirement facile avec une victoire attendue – face à France Avenir tournait finalement au désastre, les Kellian Motta Paes, Martin Djordjevic, Hillir Henno ou encore un certain William Nac-Minyem empochant alors (3-1) leur 2e succès de rang (après Illac). Ils récidiveront même au match retour (3-1 encore), terminant la saison avec trois victoires, dont deux face aux Varois.

SOANÉ FALAFALA et consorts sont donc bien placés pour savoir que jouer France Avenir n’est pas obligatoirement synonyme de succès  -les Héraultais domineront encore Fréjus au match retour en 2021-2022.

Les Fréjusiens restent sur quatre victoires consécutives en championnat, nonobstant le succès “intermédiaire“ contre NANCY en Coupe de France. Et précisément avant d’aller défier l’AL CAUDRY pour poursuivre l’aventure de Coupe, il faudra d’abord essayer d’assurer un succès complémentaire en championnat face à FRANCE AVENIR

À chaque match suffit sa peine

Après Rennes il y a deux journées (victoire 3-1), un regard sur le calendrier pouvait laisser entrevoir une belle fin d’année (civile) pour les Azuréens. Pour autant, la même question n’offrait pas les mêmes réponses, selon que l’on s’adressait au capitaine – « oui c’est vrai, un bon résultat à Martigues entretiendrait la dynamique et pourrait nous offrir de belles perspectives avec la réception de France Avenir dans la foulée puis le déplacement à Nancy » – ou au coach – « je m’en fous du calendrier, je prends les matches l’un après l’autre et, pour l’instant, on va savourer et se pencher sur Martigues ».

Avec, donc, aujourd’hui, le résultat que l’on sait dans la Venise provençale et, donc, cette envie / possibilité de faire perdurer cette belle série. Mais “FALA“, vice-doyen (en terme de saisons au FVV) derrière CORENTIN SUC, ne vend pas pour autant la peau de l’ours… « Oui, on est sur une bonne série, mais tous les adversaires sont dangereux, tous les matches restent indécis et doivent être gagnés ». Sous-entendu – ce que nous pourrions légitimement rajouter – avant de fanfaronner.  

Oui, la fin d’année s’annonce belle. Mais ce n’est que cela pour l’instant, et seules des victoires permettront de glisser un joli classement au pied du sapin…

Peut-être WYLLAN ANNICETTE aura-t-il le loisir de planter quelques banderilles au service face aux Héraultais samedi soir…

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media

Les plus populaires

Get The Latest Updates

Subscribe To Our Weekly Newsletter

No spam, notifications only about new products, updates.

Categories

Fréjus Var Volley

Sur le même sujet