LBM J7 – Fréjus vs Rennes 3-1 : Une victoire de caractère !

En dominant son rival rennais en quatre manches ce samedi, le FRÉJUS VAR VOLLEY a engrangé sa 4e victoire de la saison en championnat, mais également la 4e consécutive si l’on prend en compte celle glanée en Coupe de France en milieu de semaine (quatre jours auparavant) face à Nancy.
Le chiffre 4 aura donc marqué cette dernière sortie de novembre et un autre trait aura été prépondérant en cette soirée, un trait de caractère ! Car du caractère, les Fréjusiens auront su en faire preuve pour remonter des handicaps dans les sets 3 et 4 qui auraient pu s’avérer rédhibitoires, qui semblaient même rédhibitoires. Mais, volontaires, agressifs, décisifs, les Varois ont su renverser la situation par deux fois pour empocher la mise.

Le capitaine SOANE FALAFALA aura montré l’exemple pour cette 4e victoire de la saison en championnat.
De quoi se voir élire MVP de cette rencontre face aux Rennais !

Encore une victoire qui fait du bien

Et cette victoire, elle fait du bien. Un sentiment que l’on exprime certes à chacune des victoires glanées cette saison. Et à chaque fois pour une raison différente. Cette fois, « on a su trouver des solutions pour renverser la tendance, refaire notre retard, se réjouissait le coach local, LOÏC GEILER. Nous sommes parvenus à nous démobiliser pour revenir, c’était très constructif. C’est une victoire de caractère qui va nous servir. »

Au-delà d’une manche inaugurale rapidement pliée à 25-16 et en 22’, avec notamment de belles séries au service (Clère puis Annicette puis Marty), les Rennais sauront profiter ensuite de certaines baisses de régime adverses, notamment physique.

22 points pour le pointu fréjusien (et MVP de la victoire contre NANCY), JOSHUA MARTY, même si lui aussi fut parfois touché par un peu de fatigue

Des matches qui font grandir

Les Fréjusiens, au physique quelque peu chancelant après les cinq sets de Nancy 96 heures plus tôt, alterneront « des phases très hautes, intenses où l’on produit du beau jeu efficace, et d’autres moins tranchantes ». Ce manque de régularité stigmatisé par le capitaine SOANÉ FALAFALA, sacré MVP de la rencontre (15 points, 4 blocks, une grosse défense) le sera tout autant par le coach. « Il y avait un peu de fatigue, des petits bobos, c’est vrai. Mais cela montre encore que l’on est à la recherche de notre identité de jeu, plus exactement il nous faut l’affiner. Il y a encore du travail sur ce point, nous n’avons pas toutes les certitudes. Et puis, il y beaucoup de jeunes joueurs, il leur faut apprendre. »
Et ce genre de matches sont de « ceux qui font grandir, c’est ce que je leur ai dit », confie encore LOÏC GEILER.

Entré en jeu pour son service difficile à lire et contrôler pour les adversaires, ROMAIN BREGENT se sera avéré précieux en ce domaine samedi soir

Baisses de régime mais hausses de caractère

Rennes revenu à égalité (22-25), les Varois attaqueront les 3e et 4e manches de manière similaire. En laissant le contrôle des opérations – et du score – à leurs adversaires. « Mais ils jouent bien aussi », conteste un JÉRÔME CLÈRE lorsqu’on le questionne sur ces débuts de set quelque peu “diesel“, d’autant « qu’ils sont dans une situation qui fait qu’ils se lâchent ».
Mais l’important est surtout cette capacité de réaction, cette force de caractère dont auront su faire preuve les Azuréens pour refaire, ici un handicap de six longueurs dans le set #3 (6-12, 12-16), de quatre points (6-10, 7-11, 14-18) dans la 4e manche.

Un ultime block de WILLIAM NACK-MINYEM donnera la victoire aux Fréjusiens !

Fréjus, moins bloqué en attaque, efficace au contre, saura revenir une fois (13-17 à 17-17, dernière égalité à 19 puis 25-22, manche #3), puis deux (11-13 à 14-13, puis 14-18 à 20 égalité, 21-23 à 23 égal’). Les entrées d’un ROMAIN RÉGENT au service toujours difficile à contrôler, des blocs bien sentis et bien sortis d’un Falafala, d’un JEAN-PHILIPPE SOL ou encore d’un WILLIAM JACK-MINYEM sur la balle de match sonneront le résultat du set #4 à 27-25 et la victoire à 3-1 !

Remontée confirmée au classement

On notera encore les 22 points du pointu JOSHUA MARTY, les 13 de Clère, les parades défensives de JELLE RIBBENS, le match solide de Jack-Myniem, ou encore les entrées à propos d’un WYLLAN ANNICETTE. Des satisfactions qui permettent aujourd’hui au Fréjus Var Volley de s’installer dans la première moitié du classement, 5e derrière les cadors ajaccien (toujours invaincu), cannois et cambrésien, nonobstant l’étonnant promu rémois (5-2, 14 pts) qui confirme son excellent début de campagne.

Après un jour OFF ce lundi – la “carotte“ en cas de succès devant le REC -, les Fréjusiens vont avoir une semaine complète avant d’aller défier samedi prochain l’un des “bons ennemis“ varois, le Martigues Volley-Ball.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media

Les plus populaires

Get The Latest Updates

Subscribe To Our Weekly Newsletter

No spam, notifications only about new products, updates.

Categories

Fréjus Var Volley

Sur le même sujet