Ligue B (J11, J12) – Nancy et France Avenir, deux victoires à glisser sous le sapin ?

De Rennes à Nancy à Montpellier ! Des crêpes à la quiche à la tielle ou la brasucade de moules ! À quelques jours des fêtes et agapes de fin d’année, les volleyeurs fréjusiens continuent leur marché de Noël et se la jouent road trip made in NBA pour les deux derniers matches de l’année civile 2021.

Comprenez qu’après la capitale bretonne samedi dernier – où ils ont été quérir un précieux succès, fut-il acquis au terme de cinq sets acharnés – les joueurs du Fréjus Var Volley embarquent vendredi matin, direction la Lorraine, vont affronter le Grand Nancy samedi soir (et boire un coup avec “Pépette“ après sans doute), reprendre les airs pour gagner directement Montpellier le dimanche et jouer lundi 20 décembre le premier match de la phase retour dans l’antre de France Avenir 2024 à Castelnau-le-Lez.

Atvars Ozolins, MVP courageux face à Mende, et surtout un atout prévieux et régulier en attaque pour le coach Loïc Geiler

Maintenir l’exigence au niveau le plus élevé

Au terme de cette rencontre, chacun prendra son petit panier et regagnera ses pénates, à l’étranger pour certains, dans un coin de France pour d’autres, dans le Var pour les derniers. Car ce seront alors les vacances… Disons plutôt la trêve de Noël puisque tous sont attendus de retour à la reprise le 27 au matin, la rentrée officielle 2022 étant programmée à travers un tour de Coupe de France contre Saint-Quentin “at home“ le 8 janvier.

Joli programme donc mais, avant de penser à toutes ces belles festivités, deux matches attendent donc encore les Fréjusiens. Une équipe varoise qui s’est magnifiquement reprise chez le promu rennais après la gifle assénée par Ajaccio à Sainte-Croix (0-3) une semaine plus tôt ! « Oui, on est sur le bon chemin, déclare Loïc Geiler. Mais nous nous devons de conserver une certaine exigence pour aller vers un niveau plus élevé. Si, à un moment, on baisse la garde, on commence à se satisfaire, on est moins réguliers, ce que nous ne pouvons nous permettre car, alors, nous sommes plus en danger. »

L’entraîneur réfute en revanche le terme de « faible » lorsque l’on évoque un mental qui pourrait apparaître friable dès lors qu’effectivement, les choses tournent un peu moins rond. « Non, on n’est pas faibles, je dirais plutôt que nous sommes moins concentrés sur nos intentions de jeu. »

Evguenii Karpinskii, 4e meilleur marqueur du championnat, 4e pointu le plus complet du même championnat, et l’un des hommes de base du collectif fréjusien, même si l’on en attend toujours plus encore…

Deux challenges à relever pour des vacances sereines

Pas question non plus de chercher une quelconque excuse sur la claque corse. « Tu me dis que l’on perd de six points seulement au final ? Oui, mais quand on mène trois fois dans le money-time, on ne peut pas perdre comme ça. Chez nous. Après, il est effectivement intéressant de comprendre comment et pourquoi on fait la connerie ! »

Alors, Nancy puis France Avenir avant de penser aux vacances, voilà deux « challenges pour partir sereinement en congés justement. Nancy, c’est au-dessus certes, mais je pense qu’il y a quelque chose à faire. Puis France Avenir après, il nous faudra là aussi faire preuve de consistance et de continuité ».

L’on sait en effet que les jeunes loups – la génération de cette année manque sans doute d’expérience, là est son grand “défaut“ – du centre de haut niveau n’ont pas pour habitude de lâcher. Un trou de souris et ils sont capables d’aller vous prendre un set.

Quant aux Nancéiens, 2es derrière les invincibles Nazairiens et avec deux victoires d’avance sur Saint-Quentin et… Fréjus, ils semblent effectivement avoir un temps d’avance. Mais rien ne dit que le championnat avançant, certaines équipes ne peuvent trouver le parfait collectif pour aller cueillir quelques gros parfois, à l’instar d’Illac en saison régulière l’an passé ou de Saint-Quentin (voire Mende) en play-offs.

Bon, OK, l’inverse est aussi vrai…  

En attendant, “good road trip guys“ and GO FRÉJUS !

Mais qui voulez-vous qu’il aille le contrer tout là-haut ???

__________________________________________________________________________________________________________________________

  • Journée 11 – Samedi 18 décembre 2021

  • Journée 12 – Lundi 20 et mardi 21 décembre 2021
  • LE CLASSEMENT
  • _________________________________________________________________________________________________________________________

    • LA REPRISE LE 27 AU MATIN. La trêve des volleyeurs de Fréjus, c’est lundi soir après le match à Castelnau. Six jours de repos complet (jusqu’au 26 inclus), puis chacun est attendu, gavé de cadeaux, le lundi 27 pour la reprise.
    Déjà ? « Eh oui, la reprise, ça arrive vite après, justifie Loïc Geiler. Dès le 8 janvier avec la Coupe (contre Saint-Quentin à Sainte-Croix, Ndlr). Alors, ils ont six jours, qu’ils profitent, lâchent le volley mais on attaquera de nouveau dès le 27. Il ne faut pas couper plus longtemps. »

    Partager

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Social Media

    Les plus populaires

    Get The Latest Updates

    Subscribe To Our Weekly Newsletter

    No spam, notifications only about new products, updates.

    Categories

    Fréjus Var Volley

    Sur le même sujet